Le lieutenant-colonel Driant

figure emblématique des

Chasseurs à Pied

He%CC%81raldique_meuble_cor_de_poste_edi
He%25CC%2581raldique_meuble_cor_de_poste

Que ce soit à la tête du 1er BCP (1899-1905) ou du Groupement des 56e et 59e BCP (1914-1916), le lt-colonel Driant a incarné l'idéal de l'officier de Chasseurs à Pied tel que l'a décrit le maréchal Lyautey : "le sens social du commandement... l'accueil aimable... servir avec le sourire... la discipline qui vient du coeur... le dévouement absolu qui sait aller lorsqu'il le faut jusqu'au sacrifice total".

Emile Driant, lui-même, était très fier de son appartenance au corps prestigieux des Chasseurs. Lorsqu'il reçut le commandement du 1er BCP en 1899, il s'écria "Les Chasseurs après les Zouaves! L'élite après l'élite!". Il eut à coeur de faire vivre dans ses unités les traditions et l'esprit de corps qui font "l'esprit Chasseur".

Avec ses Chasseurs des 56e et 59e BCP, au Bois des Caures, il a écrit une des plus belles pages de l'histoire de ce corps d'élite, dans la continuité de leurs anciens à Sidi-Brahim en 1845.

C'est tout naturellement que les Chasseurs à Pied continuent d'honorer sa mémoire et la placent au panthéon des Chasseurs aux côtés du Duc d'Orléans, père et fondateur des Chasseurs, du clairon Rolland et du caporal Lavayssière de Sidi-Brahim, ou encore du lieutenant Tom Morel, héros du Plateau des Glières. Son souvenir est à la fois vivant dans les Bataillons de Chasseurs à Pied (1er et 16e BCP) ainsi que dans de nombreuses Amicales.

lyautey.jpg
new%201er%20GC_edited.jpg

Au 1er BCP

​Le Commandant Driant a profondément marqué le Premier des Bataillons de Chasseurs lors de son passage en tant que Chef de corps. A tel point que l'unité fut souvent appelée "Bataillon Driant".

Les deux derniers fils d'Emile Driant, Raoul et Robert, y serviront respectivement en 1917 et 1918.

Le Bataillon est resté fidèle à la mémoire de son ancien Chef de corps. En 1955, alors qu'il est devenu le 1er GCM cantonné à Reims, il est présent à Neufchâtel-sur-Aisne pour commémorer le centenaire de la naissance d'Emile Driant.

Dissous en 1992, le Bataillon est recréé en 2016, année du centenaire de la mort de Driant, le CENTAC (Centre d'Entraînement au Combat de l'Armée de Terre), basé au Camp de Mailly, reprenant les traditions du 1er BCP.

La figure du "Chef de bataillon Driant" y tient une place importante dans la salle d'honneur qui porte son nom. Y sont conservés notamment son képi et ses épaulettes de chef de bataillon.

Le 1er BCP participe régulièrement aux cérémonies de commémoraison des combats du Bois des Caures. En 2008, il y était présent et s'est vu confier pour l'occasion la garde de l'unique Drapeau des Chasseurs à Pieds.

16BCP

Au 16e BCP

​Le 16e Bataillon de Chasseurs à Pied, aujourd'hui basé à Bitche, est le gardien des traditions des 56e et 59e BCP que commandaient le Lt-colonel Driant au Bois des Caures. Les 56e et 59e BCP étaient respectivement les bataillons de réservistes du 16e et du 19e BCP (depuis la dissolution du 19, en 1997, le 16 conserve les traditions du 59 en plus de celles du 56). Au sein du Bataillon ce sont la 6e Compagnie (compagnie de réservistes) qui conserve plus spécifiquement les traditions du 56e BCP, et la 5e compagnie qui conserve celles du 19e et du 59e BCP.

A ce double titre, en plus de l'esprit Chasseur qu'incarne Driant, le 16e BCP porte tout particulièrement la mémoire du Lt-colonel Driant et de ses Chasseurs.

Le Bataillon est présent depuis de nombreuses années, chaque mois de février, au Bois des Caures lors des cérémonies de commémoraison des combats qui ont marqué le commencement de la bataille de Verdun.

Lorsque le 16e BCP a quitté Sarreburg en 2010 pour s'installer à Bitche, les chasseurs ont tenu à rebaptiser leur Quartier du nom du Lt-colonel Driant.

La mémoire de ce dernier est spécifiquement honorée dans la salle d'Honneur du Bataillon qui en conserve quelques précieux souvenirs: ses épaulettes de lieutenant-colonel, le porte-cartes qu'il avait avec lui au Bois des Caures ou encore le téléphone qu'il utilisait encore le 22 février 1916 au matin.

insignefnac_gris_edited_edited.png
StBlaise_edited.png
img2-thumb_edited_edited.png
524087_202720249836520_1683275672_n_edit

La FNAC (Fédération Nationale des Amicales de Chasseurs)

La FNAC, qui fédère l'ensemble des Amicales de Chasseurs à Pied, Alpins et Mécanisés, honore la mémoire du lt-colonel Driant qu'elle reconnait comme une de ses grandes figures incarnant de façon exemplaire l'esprit Chasseur.

Les présidents successifs de la FNAC sont systématiquement présents, ou représentés, lors des cérémonies qui lui rendent hommage, en particulier chaque année au Bois des Caures.

La revue de la FNAC, le "Cor de Chasse" publie régulièrement des articles évoquant la personnalité et le parcours de Driant, tant au 1er BCP qu'à la tête des 56e et 59e BCP.

Le souvenir de Driant est aussi très vivant au sein de plusieurs amicales membres de la FNAC:  en particulier, la Saint-Blaise, les Chasseurs de Grivesnes, la Sidi-Brahim de Verdun et Meuse, les Diables Bleus de Lorraine...

La Saint-Blaise (Amicale des Anciens du 1er et 41e BCP)

La "Saint Blaise" (du nom des combats menés dans les Vosges en août 1914 par le 1er BCP, durant lesquels ils s'emparèrent du premier drapeau ennemi) a été créée en 1919, après la Grande Guerre. Elle a compté parmi ses premiers membres d'honneur la veuve du Lt-colonel Driant, dont deux fils ont aussi servi au 1er BCP.

L'Amicale veille à ce que son fanion, qui a l'originalité d'être surmonté d'un coq et non d'un cor, soit bien présent aux cérémonies qui honorent la mémoire de Driant, en particulier chaque 21 février à l'Arc de Triomphe pour le ravivage de la Flamme, ainsi qu'aux cérémonies au Bois des Caures.

Les Chasseurs de Grivesnes (Amicale des Anciens du 19e BCP)

L'Amicale des "Chasseurs de Grivesnes" (du nom des combats héroïques menés dans la Somme par le 19e BCP en mars 1918) a été créé en 1919. Elle réunit les anciens Chasseurs du 19e BCP. Les Anciens du 59e BCP avaient leur propre amicale jusqu'à la disparition des derniers "Chasseurs de Driant". C'est tout naturellement que l'Amicale du 19e BCP a eu à coeur de reprendre et porter le souvenir de ses Anciens du 59e BCP. C'est pourquoi le fanion de l'Amicale qui porte la mention "Chasseurs de Grivesnes / Chasseurs de Driant" est régulièrement présent aux cérémonies qui honorent la mémoire de Driant. L'Amicale est particulièrement impliquée lors du ravivage de la Flamme à l'Arc de Triomphe chaque 21 février, reprenant la tradition des Anciens "Chasseurs de Driant" qui venaient y honorer leurs morts et leur ancien Chef chaque année à la même date. 

La Sidi-Brahim de Verdun (Amicale des anciens Chasseurs de la Meuse)

Réunissant les anciens Chasseurs de Verdun et de la Meuse, la Sidi-Brahim de Verdun et Meuse a un rôle tout particulier pour honorer la mémoire du lt-colonel Driant et de ses Chasseurs tombés au Bois des Caures. 

L'Amicale est en première ligne depuis de nombreuses années pour porter l'organisation des cérémonies qui ont lieu chaque année au Bois des Caures, commémorant les combats où Driant et un très grand nombre de ses Chasseurs trouvèrent la mort après deux jours d'une résistance héroïque face à l'offensive allemande.

Parmi les membres de cette amicale, il convient de rendre un hommage tout particulier à l'un de ses présidents: le lieutenant Jean Khristy (1920-2016), ancien résistant, ancien d'Indochine et d'Algérie, qui voua sa vie à la France, à l'Armée et aux Chasseurs, et fut d'une fidélité exemplaire à la mémoire du lt-colonel Driant.

16998206_1227386337369620_63590968811601

Le Mémorial des Chasseurs (Musée des Chasseurs de Vincennes)

Le lt-colonel Driant tient aussi une bonne place au Mémorial des Chasseurs, situé à Vincennes, dans le Pavillon du Roi.

Le Mémorial comprend un Musée des Chasseurs qui conserve quelques souvenirs de Driant, notamment la vareuse et le képi de lt-colonel de Chasseurs qu'il portait au Bois des Caures, précieuse relique présentée au public dans les grandes occasions.

Le Mémorial est surtout un lieu de mémoire qui, dans la Crypte, conserve le Tombeau des Braves: monument érigé en Algérie pour recueillir les restes des combattants de Sidi-Brahim, qui fut rapatrié à Vincennes en 1965. En 2016, pour honorer la mémoire des Chasseurs de Driant et marquer la continuité d'esprit qui les unit à la geste héroïque des combattants de Sidi-Brahim, un petit coffre contenant de la terre du Bois des Caures a été déposé au Tombeau des Braves par le colonel Jacottot, président du Musée, et le général Fournier de la promotion de St-Cyr "Lt-colonel Driant".