Le lieutenant-colonel Driant

Héros de Verdun

Verdun1.png
Verdun2.png

S'il était déjà connu du grand public avant la Grande Guerre, c'est surtout en tant que Héros de la bataille de Verdun et du combat du Bois des Caures que le lt-colonel Emile Driant est entré dans l'Histoire, avec ses Chasseurs des 56e et 59e BCP. Par leur résistance héroïque face à l'ennemi durant les deux premiers jours de ce qui sera la bataille la plus emblématique de la Grande Guerre, les deux bataillons et leur chef ont permis aux renforts de s'organiser. Leur exemple a inspiré tous les combattants qui se sont succédés sur le champ de bataille, avec cette résolution ancrée à l'âme: "ils ne passeront pas!"; de sorte que Verdun n'est jamais tombé aux mains de l'ennemi.

Le souvenir du lt-colonel Driant est très présent autour de Verdun. Au Bois des Caures, à Vacherauville ou au Mémorial de Verdun, leur sacrifice et leur mort glorieuse ne sont pas oubliés.

Choc-BDC_edited.jpg

Au Bois des Caures

​C'est au Bois des Caures, à l'endroit même où il a combattu avec ses Chasseurs et où il est tombé pour la France, que le souvenir du lt-colonel Driant est le plus vivement entretenu. Dans le Bois encore marqué, un siècle après, par les combats terribles qui s'y déroulèrent, 4 monuments rappellent et honorent le sacrifice d'Emile Driant et de ses Chasseurs.

 

Le Poste de Commandement

Vestige le plus marquant des combats qui se sont déroulés au Bois des Caures, le Poste de Commandement du lt-colonel Driant est toujours en partie debout. C'est sous cet abri qu'au plus fort de la tempête, le commandant du groupement de Chasseurs envoyait ses ordres; c'est là aussi qu'à la suite d'un bombardement le lieutenant Petitcolot, son loyal secrétaire et fidèle ami, a trouvé la mort; c'est de là qu'avant de décider de se replier, le chef énergique et exemplaire donnait le coup de feu avec entrain.

Aujourd'hui, l'accès qui mène au PC est entouré d'une trentaine de plots en pierre sur lesquels sont gravés les insignes des différents bataillons de Chasseurs à Pied, hommage des Chasseurs à leurs héros qui se sont montrés dignes de l'héritage héroïque de Sidi-Brahim et sont entrés dans la Gloire.

 

L'emplacement où le lt-colonel Driant est tombé

Pendant longtemps au bout d'une allée boisée, et depuis 2020, suite à une attaque de scolyte qui obligea à couper les arbres, dans un paysage dévasté qui rappelle celui de l'immédiate après-guerre, un petit monument indique l'emplacement où, lors du mouvement de retraite, Emile Driant a trouvé la mort. Sur chaque face, une inscription: d'un côté, "Ici est tombé le lieutenant-colonel Driant"; de l'autre, un extrait de la Sidi-Brahim, le chant de tradition des Chasseurs à Pied, "Ils sont tombés silencieux sous le choc comme une muraille".

 

L'emplacement de la tombe provisoire

Deux jours après le combat du Bois des Caures, les Allemands offrirent une sépulture au lt-colonel Driant et au commandant Renouard. Les deux tombes furent entretenues pour qu'on les retrouve au temps de paix et leur emplacement fut communiqué au gouvernement français ainsi qu'à la veuve du colonel Driant. En 1919, une première exhumation eut lieu pour reconnaître le corps d'Emile Driant, puis il fut re-inhumé au même endroit, en attendant l'érection d'un monument définitif.

L'emplacement de cette tombe provisoire, dans le bois vers Beaumont, est toujours matérialisé.

 

Le tombeau où repose Emile Driant

En 1922, un monument fut réalisé et inauguré, au coeur du Bois des Caures, où repose, depuis ce temps, le lt-colonel Driant, entouré de 13 Chasseurs inconnus.C'est ici que, depuis un siècle, est honorée la mémoire de Driant et de ses Chasseurs. Les survivants des Chasseurs de Driant, puis les amicales de Chasseurs de Verdun, avec le soutien des autorités locales, organisent chaque année, le dimanche le plus proche du 22 février, une émouvante cérémonie à la mémoire des héros du combat du Bois des Caures.

A Vacherauville

Vacherauville est un village sur la route de Verdun, à l'orée du Bois des Caures, dans lequel cantonnaient les Chasseurs des 56e et 59e BCP lorsqu'ils étaient au repos. Leur présence et leur sacrifice a laissé une empreinte très forte chez les habitants de Vacherauville qui n'ont jamais oublié leurs braves petits Chasseurs. Plusieurs monuments y rappellent leur présence.

 

La Croix des Chasseurs

Très soucieux des honneurs rendus aux morts et surtout que leurs proches puissent retrouver les corps au temps de paix, le lt-colonel Driant avait organisé un carré à l'entrée du cimetière de Vacherauville où étaient enterrés les Chasseurs tombés au combat. Puis, à l'aide d'une souscription nationale organisée dans la Presse et relayée par son ami Maurice Barrès, il y fit édifier un monument. Réalisé par un Chasseur du bataillon dont le chef avait détecté les talents, ce monument représentait une France suppliante - dont les traits étaient ceux d'une jeune fille du village - tenant un glaive à la main. Il était surmonté d'une grande Croix en bois formé de deux troncs coupés dans le Bois des Caures. Ce monument fut détruit dans la suite de la Grande Guerre. Après guerre, les Chasseurs de Driant survivants firent reconstruire le monument à l'identique, mais avec le glaive rangé au fourreau en signe de paix. Cette paix ne fut pas durable, on le sait, et de nouveau le monument fut détruit. En 2016, à l'occasion du Centenaire des combats du Bois des Caures, grâce à une souscription initiée par le Musée Driant et la promotion de Saint-Cyr "lt-colonel Driant", le monument et sa Croix furent reconstruits et inaugurés par le secrétaire d'Etat aux Anciens Combattants, en présence de la famille Driant et de descendants de Chasseurs.

 

L'église Saint Martin

C'est dans sa petite église, dédiée à saint Martin, que Vacherauville conserve pieusement le souvenir d'Emile Driant et de ses Chasseurs. En entrant dans le bâtiment, sur la gauche, un étonnant vitrail représente le lt-colonel Driant à la tête de ses Chasseurs. A droite du vitrail, une plaque en bronze à la mémoire d'Emile Driant le représente; elle rappelle celle qui figure à l'emplacement de sa maison natale à Neufchâtel-sur-Aisne. Puis, toujours au fond de l'église, du même côté, un bas-relief au-dessus d'un autel rappelle les combats du Bois des Caures.

C'est dans cette église qu'a lieu chaque année une messe à la mémoire de Driant et de ses Chasseurs, le dimanche le plus proche du 22 février, avec le concours toujours fidèle des habitants et paroissiens de Vacherauville.

 

La rue du Lt-colonel Driant

En 1986, à l'occasion du 70e anniversaire de sa mort, la rue principale fut rebaptisée du nom du lt-colonel Driant, tandis qu'une autre porte le nom du commandant Renouard.

En 2016, tout au long de cette rue, qui va de la route du Bois des Caures jusqu'à l'église Saint-Martin, des panneaux furent inaugurés qui rappellent en différents endroits, la présence des Chasseurs de Driant dans le village.

 

Le "musée" de la Mairie de Vacherauville

Au fil des années, les différents maires de Vacherauville, tous fidèles à la mémoire des Chasseurs de Driant, ont recueilli les souvenirs qui leur ont été offerts, évoquant Emile Driant ou ses Chasseurs. Si bien qu'a été aménagé dans l'entrée de la Mairie un petit Musée. Il comprend notamment un modèle du monument de la Croix des Chasseurs, ainsi qu'une croix, offerte en 1986 par Robert Driant, dernier fils d'Emile Driant, formée des restes de la Croix originelle.

A l'occasion du Centenaire, de juillet 2015 à septembre 2016, la grande salle de la Mairie a accueilli une exposition sur les Chasseurs de Driant, présentant précisément la vie quotidienne des Chasseurs au repos lorsqu'ils cantonnaient à Vacherauville.

Le Mémorial de Verdun

Créé en 1967 à l'initiative du Comité National du Souvenir de Verdun et de son président Maurice Genevoix, le Mémorial de Verdun est un lieu de mémoire pour les anciens combattants de la Première Guerre mondiale. Après 3 ans de travaux, il a rouvert le 21 février 2016, avec une scénographie plus imprégnée des idées contemporaines, mettant davantage en avant un point de vue franco-allemand. Y est exposé le fanion du lt-colonel Driant offert au Mémorial en 2016.

Le Mémorial de Verdun organise régulièrement des expositions et conférences, dont certaines évoquent la figure d'Emile Driant ou le souvenir de ses Chasseurs: